Comment choisir ses paires de chaussures sport de course?

La recherche d’une paire de chaussure de course peut être dure si vous ne savez pas ce que vous recherchez. Il existe un très grand nombre de chaussures de course différentes, dotées de technologies très diverses. Chacune de ces chaussures de course  est conçue pour différents types de pieds. On se pose toujours la même question : « Quelle est la meilleure chaussure de course ? La meilleure chaussure de course est celle qui est la plus confortable pour votre pied et qui s’y adapte le mieux. Alors comment faire pour trouver la paire de chaussure de course parfaite ? On vous propose ses astuces à suivre.

connaître le type de vos pieds

C’est quoi la pronation ?

Pronation_du_pied

La pronation est le roulement du pied du talon aux orteils lors de la frappe du pied. Un schéma de frappe de pied correct ou neutre consiste à frapper d’abord l’extérieur du talon et à remonter régulièrement jusqu’à la pointe du pied. C’est ainsi que votre pied réduit le stress de l’impact.

On parle de sur pronation lorsque vous roulez trop vers l’intérieur de votre pied pendant le cycle de frappe. Cela se produit normalement lorsque vous avez une voûte plantaire basse ou un pied plat.

On parle de sous-pronation (supination) lorsque votre pied roule trop vers l’extérieur. Cela se produit généralement lorsque vous avez une voûte plantaire élevée. Vous pouvez vous servir de ces informations pour choisir votre chaussure de course adéquate.

Connaître vos pieds

Il est nécessaire de déterminer votre type de pied pour pouvoir trouver de bonnes chaussures de course, le moyen le plus simple est de vérifier la hauteur de votre voûte plantaire en faisant le « test de l’humidité ».

Pour ce faire, mouillez vos deux pieds et tenez-vous debout sur un sac en papier pendant environ 10 secondes. Descendez ensuite du sac et observez l’empreinte de votre pied sur le sac.

Vous avez une voûte plantaire normale si :

Il y a une courbe distincte le long de l’intérieur de votre pied avec une bande d’un peu moins de la moitié de la largeur de votre pied reliant le talon et les orteils.

Vous avez une voûte plantaire basse si :

L’empreinte montre la majeure partie de votre pied et il n’y a pas beaucoup de courbe le long de l’intérieur de votre pied.

Vous avez une voûte plantaire haute si :

La courbe est très prononcée à l’intérieur du pied et une bande très fine relie le talon et l’orteil. Si votre voûte plantaire est très haute, il se peut que vous ne voyez rien qui relie le talon et les orteils.  Après avoir inconnu votre type de pieds vous pouvez maintenant choisir votre chaussures de course

les bonnes chaussures de course, comment les trouver ?

Déterminez votre démarche

Maintenant que vous connaissez la hauteur de votre voûte plantaire, vous pouvez utiliser cette information pour déterminer votre démarche et choisir les chaussures de course convenables, ce qui n’est qu’une façon élégante de dire comment vos pieds se comportent lorsque vous courez. La détermination de votre démarche est une étape très importante dans ce processus, car vous voulez choisir la chaussure de course qui correspond le mieux à votre type de démarche.

Il existe quatre types de démarche de base pour choisir les bonnes chaussures de course :

Surpronation sévère

Le talon frappe le sol en premier et roule ensuite excessivement vers l’intérieur. Lorsqu’une personne est en surpopulation, sa cheville n’a pas la capacité de stabiliser le corps correctement. Il s’agit généralement d’une personne ayant un pied plat ou une voûte plantaire très basse. Le meilleur type de chaussure pour un hyper pronateur est une chaussure de course de contrôle du mouvement.

Surpronation légère

L’extérieur du talon frappe en premier et le pied roule ensuite vers l’intérieur pour absorber légèrement le choc. Il s’agit généralement d’une personne dont la voûte plantaire est faible à moyenne et qui devrait choisir une chaussure de course de stabilité.

Neutre

Si vous avez une démarche neutre, la partie centrale/légèrement extérieure du talon frappe en premier et le pied roule vers l’intérieur en absorbant légèrement le choc. Une personne ayant une démarche neutre a normalement un pied moyennement arqué. Le meilleur choix de chaussures pour un coureur neutre est une chaussure de course  à amortissement neutre.

Sous-pronation (supination)

Une personne en supination frappe le sol avec l’extérieur de son talon en premier et, au lieu de rouler vers l’intérieur, reste sur l’extérieur de son pied pendant toute la durée de la frappe. Cela empêche le pied d’absorber l’impact de la frappe du pied. Il s’agit généralement d’une personne dont le pied est plus arqué et qui devrait choisir une chaussure de course à amortissement neutre.

La chaussure de course qui vous convient !

Chaussure Sport

Maintenant que vous avez déterminé votre type de voûte plantaire et votre démarche, vous êtes prêt à trouver une chaussure de course adaptée à vos besoins particuliers. Dans la dernière étape, on a parlé des trois types de chaussures de course  et de celles qui sont adaptées à chaque type de voûte plantaire et à chaque démarche. Alors, comment savoir quelle chaussure de course correspond à quoi ?

Il existe deux façons de déterminer le type de chaussure de course. Tout d’abord, regardez sa forme.

Chaussures de course avec contrôle du mouvement : Ces chaussures de course sont construites sur une forme droite. Retournez la chaussure de course et regardez la semelle. S’il a une forme large et droite, il s’agit d’une chaussure de course avec contrôle du mouvement. Si vous avez un pied plat et une pronation excessive, c’est la chaussure de course qu’il vous faut. Ce type de chaussure de course vous empêchera de trop vous enrouler. Elle offre à votre pied un soutien maximal et un contrôle optimal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.